Isolation et bardage

J'ai commencé à isolé l’intérieur, ça se fait facilement et assez vite. J'ai pris de la fibre de bois avec une épaisseur de 8cm, mes montants font 10cm de largeur, cela me laissera 2 cm pour ne pas que mon isolation soit plaquée sur mon futur lambris.

Les plaques se mettent facilement et se découpent à la scie, par contre attention à la poussière de bois qui peut être mauvaise pour les poumons, un masque est conseillé. j'aurais pu mettre un maintient pour ne pas quelle tombe, j'ai préféré lui donné 1 cm de plus de large pour réussir à la coincer entre les deux montants. Cela fonctionne pour les cotés mais pas pour le plafond, j'ai dû trouver des astuces pour que la fibre de bois tiennent bien, des chutes d'osb ont fait l'affaire.




BARDAGE :

On m'a conseillé de profiter des derniers beaux jours pour finir l’extérieur de la Tiny house, j'ai donc commencé le bardage. J'attendais de l'aide pour continuer à monter les planches mais comme Septembre rime avec reprise et rentrée, tout le monde a repris le cours de ses occupations. Je me suis retrouvée seule pour attaquer le bardage et je dois dire que cela n'a pas été simple et facile.


Attention séquence douloureuse (pour moi) .

Vous voyez cette photo juste en dessous de la dame qui pleure, elle ne montre pas grand chose, mais pour moi elle rime avec fin du bardage et carnage dans mes muscles,


J'ai dû me hisser seule sur plusieurs échelles avec des planches de 4m de long dans les bras pour finir de clouter. J'en ai pleuré d'épuisement et de douleur intérieure. Vous savez celle où vous donner tout avant l'arrivée , la douleur que vous hurler, c'était ce genre là. Je suis allée au bout mais je me suis forcée à le faire seule et j'ai eu mal. Après cet épisode, j'ai donc décidé de faire une pause Tiny house de quelques jours pour me remettre de mes émotions. Cela n' a pas était simple en plein projet mais mon corps me demandais du repos. J'ai compris qu'il fallait que la "tête" lâche à des moments et que de trop tirer sur son corps n'est pas bénéfique même si j'étais fière d'y être arrivée.




Une fois tout cela fini, j'ai mis un saturateur sur les planches pour que l'eau ne les fasse pas gonfler, hé punaise que c'était long et barbant !

J'ai choisis de ne pas mettre de teinture sur le bardage pour un effet grisé du bois. Le but étant de passer inaperçu le plus possible, elle se cofondera dans la nature.


J'ai également fabriqué des "rainures" en bois pour cacher les angles des bardages et fait le contour des fenêtres, je les peindrais sûrement de couleur ardoise comme le toit et j'ai installé une chatière pour mon chat Jazz.